Thu11272014

Last update08:44:23 PM GMT


RedditDel.icio.usGet more widgets at VivoCiti.comDiggGoogleHuggReddot@eShiok!LiveFacebookSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponSpurlWistsSimpyNewsvineBlinklistFurlFarkBlogmarksYahooSmarkingNetvouzShadowsRawSugarMa.gnoliaPlugIMSquidooco.mmentsBlogMemesFeedMeLinksBlinkBitsTailranklinkaGoGo
Module is designed by http://www.vivociti.com

Une journée dédiée à la femme dans les médias

  • PDF

bouteflika_8mars

Le Président Bouteflika préside une cérémonie en l'honneur de la femme algérienne Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a présidé, hier à Alger, une cérémonie en l'honneur de la femme algérienne, à l'occasion de la Journée internationale de la Femme. Cette cérémonie a été marquée par la présence de moudjahidate, de parlementaires, d'intellectuelles et de membres de la société civile.

A la veille de la célébration de cette journée, le Président Bouteflika avait annoncé, dans un message aux femmes algériennes, avoir décidé "d'augmenter le pourcentage des femmes au Conseil de la nation et entamé l'application de l'article 31 bis de la Constitution qui prévoit l'élargissement de la participation politique de la femme dans les assemblées élues".

"C'est avec la même détermination que nous nous attelons à l'élaboration de l'assise juridique dédiée à la création d'un Centre national d'études, d'information et de documentation sur la famille, la femme et l'enfance", a ajouté le Chef de l'Etat.

Le majestueux hôtel El-Aurassi a libéré hier ses espaces qui se sont conjugués au féminin pour célébrer la journée mondiale de la Femme et rendre aux femmes algériennes l’hommage des hautes autorités du pays. Une tradition que le Président de la République perpétue depuis une dizaine d’années au bonheur des milliers d’invitées d’honneur, des femmes à la faveur de la cérémonie qu’il a honorée par sa présence en témoignage de la nation et en hommage à celles qui sont les dignes représentantes de l’Algérienne.

Elles se recrutent dans toutes les catégories de la société. Ce sont des Moudjahidate de la première heure de la guerre de Libération nationale, de hauts cadres dans les différentes hiérarchies des corps constitués et de la fonction publique, des institutions des pouvoirs exécutif, législatif et juridique, ou des femmes ordinaires qui font l’histoire en menant des combats quotidiens dans leurs foyers, lieux de travail dans des domaines d’activité nationale divers. C’est dans cette ambiance familiale détendue, riche en souvenirs, pleine de convivialité et de fraternité, que l’Algérie fait une pause et décline ses faveurs aux femmes du secteur de l’information et de la communication, en honorant deux femmes directrices d’organes de presse écrite, comme une passerelle pour apporter la première pierre à l’édifice de la société où se complètent l’homme et la femme et partagent les labeurs et les fruits de l’œuvre sur un pied d’égalité.

Naâma Abbas, directrice du quotidien national public en langue française «Horizons» et Hadda Hezzam, directrice et fondatrice du quotidien national privé en langue arabe «El Fedjr», deux femmes, deux histoires généreuses aux dimensions qui se complètent et alimentent le quotidien des lecteurs dans un paysage médiatique où la femme occupe une bonne place en nombre et en compétence.

L’occasion est, également, propice pour des débats autour des sujets d’actualité entre femmes de différents rangs, secteurs et métiers pour s’arrêter au bilan de la situation des femmes dans la société, célébrer les acquis et saluer leur auteur tout en se projetant dans l’avenir, rassurées par la présence des membres du gouvernement et de hauts cadres de l’Etat.

L’histoire de la journée mondiale de la Femme n’est-elle pas aussi une histoire de toutes ces Algériennes depuis la Kahina, Fatma N’Soumer, Hassiba, des femmes ordinaires qui ont fait l’histoire en menant la lutte depuis des siècles, apportant leur contribution à l’évolution de la société.

Déclinée, également, sous la triptyque «égalité des droits, égalité des chances, progrès pour tous», la journée mondiale de la Femme, a été célébrée hier, 8 Mars, à travers l’ensemble du territoire national, une journée accompagnée par des cérémonies et des hommages que la société a rendues à sa seconde moitié en souvenir de ses résistances et de ses sacrifices et de sa contribution à l’écriture de l’histoire souveraine de la nation, de sa préservation de la nation ; en reconnaissance de ses mérites et de ses compétences à l’édification et la consolidation de sa stabilité dans le développement.

Dans son message de célébration de la journée mondiale adressé la veille aux Algériens, et, particulièrement, aux femmes, plaçant sa symbolique dans les trois exigences, le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, poursuit la dynamique de promotion et de protection des droits politiques, économiques et culturelles de la femme, agissant à titre d’exemple, par voie constitutionnelle en inscrivant les droits politiques à la représentation des assemblées élues, par institutionnalisation en créant un ministère chargé des affaires de la famille et des conditions de la femme. Inscrite en tant qu’exigence dans la stratégie nationale de développement durable, la promotion des droits de la femme, trouve sa pleine participation à l’édification de la société.

El Moudjahid du 08.03.2010

Mise à jour le Mardi, 23 Mars 2010 14:45

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir